faune de Vanoise
et du Grand-Paradis


La Faune de la Vanoise et du Grand Paradis

La fierté des deux parc nationaux réside dans la sauvegarde inextrémiste du bouquetin des Alpes... Aujourd'hui près de 5000 bouquetins sillonnent l'espace protégé de la région transfrontalière...(2700 dans le PN du Grand Paradis et 2000 en Vanoise) En 1963 lors de la création du parc national il en restait moins de trente dans toute la France !
Pour ma part j'ai travaillé en parallèle avec mon métier d'accompagnateur sur un programme scientifique du parc visant à mieux comprendre les déplacements des bouquetins en fonction des saisons de part et d'autre de la frontière franco italienne... Pour cela quelques animaux ont été équipés de radio-émetteur VHF et de GPS. De nombreux animaux traversent régulièrement la chaine frontière, située à plus de 3000 mètres, pour regagner les paturages d'estive ou les zones d'hivernage.
Les chamois constituent l'ongulés de montagne le plus répandu, si les effectifs sont stables en Italie on note en Vanoise une baisse inquiétante des populations. Il faut dire que les limites du Parc assez élevé en altitude soumettent les populations de chamois du Parc à la chasse à l'automne et en hiver...
La région qui reste cependant très giboyeuse permet de trouver également de nombreux autres ongulés : des cerfs, des chevreuils et quelques rares mouflons.



On trouve aussi de nombreux autres mammifères, comme la marmotte évidemment, le lièvre variable, la marte, le blaireau, le renard, l'hermine, le sanglier qui a été aperçu à plus de 2700 mètres d'altitude !

Le secteur est également très riche en grands rapaces ; 

- il y a de nombreux couples d'aigles royaux. On estime la population d'aigles à 39 couples dans l'espace Vanoise-Grand-Paradis (17 en Italie et 22 en France).

-le gypaète barbu, vautour strictement charognard et plus grand oiseau de France avec près de 2,90 mètres d'envergure s'est installé par ici, on compte actuellement 5 couples : un sur la commune de Termignon, un sur Val d'Isère, un sur Bessans, un sur Bourg st Maurice et un sur Peisey-Nancroix  Le gypaète avait disparu d'Europe au début dès années 1900 et fait l'objet depuis 1986 d'un programme de réintroduction à travers tout l'arc alpin...

De nombreux autres rapaces sont également présent : faucon crécerelle et pélerin, circaète jean-le-blanc, autour, épervier, buse, bondrée...

On rencontre parfois également le hibou grand duc à la tombée du jour et de plus en plus souvent des vautours fauves et des vautours moines en provenance du Vercors et des Baronnies.

Les amateurs d'oiseaux pourront aussi observer des petits coqs de bruyères, des lagopèdes, des perdrix bartavelles, des hérons cendrés, des tichodromes, des chocards à bec jaune, des cincles plongeurs, des pics, des merles à plastron et de très nombreux autres passereaux...

Quant aux grands carnivores la région Vanoise-Grand-Paradis se trouve soumise au retour du lynx depuis les Alpes du Nord et au retour du loup depuis les Alpes du sud. En ce qui concerne les loups : leur installation durable est un peu contrarié côté français par les bergers et les chasseurs qui n'apprécient guère ce concurrent, dans le Parc du Grand-Paradis qui est moins soumis à l'élevage de moutons leur présence est beaucoup mieux acceptée. Le lynx plus discret est présent en Maurienne et dans le Valsavarenche...